Peon Lyrics – Vald feat. Orelsan

Peon Lyrics (Paroles) by Vald feat. Orelsan is the latest French song from the album “V (2022)”. Peon Lyrics were written by Vald & Orelsan while the song is produced by Hellboy & Seezy.

Peon Lyrics

Peon Song Details:

Song: Peon
Album: V (2022)
Singer: Vald feat. Orelsan
Produce by: Hellboy & Seezy
Written by: Vald & Orelsan

Peon Lyrics

[Paroles de “Peon” ft. Orelsan]

Chercheur de minerais officiel (oh), or marron sur lame opinel (oh)
L’architecte tire les ficelles (woh), j’suis l’VCS qui part en ficelle (wah)
J’revends tout c’qui sort de la mine, pour autant, ai-je les mains sales ?
R.A.F d’avoir pas de vie dès l’instant qu’j’inspire les péons à s’acharner (uh)
Plus secret qu’un agent secret, je diffuse une mental’ avec laquelle j’suis pas d’accord
Chercher dеs diamants toute sa vie, c’est brе-som, j’espère refaire surface avant ma mort
Et montrer au monde autre chose qu’un rappeur capitaliste
C’est mignon de jouer l’poète libre alors qu’aucun mot ne vient sans un chiffre (hey)
Comme tous les autres, j’me tue à la tâche pour avoir une voiture, pour avoir une baraque
Pour être propriétaire et partir en voyage, quand j’aurai soixante ans, qu’il s’ra temps d’être malade (oh)
Tu parles d’un rêve de malade, manque plus qu’une famille, là, c’est l’escalade
Vers le vrai bonheur, le fameux Saint Graal, après ça, y a que le plaisir anal
À en croire les autres, c’est l’bon chemin, on est indépendants, on est souverains
On extrait les pierres de la montagne comme avant mais, là, c’est nous qu’avons tous les comptes en main
Alors j’acquiesce mais, finalement, on fait tout pareil, juste, j’gagne plus (what?)
La paix, c’est pas maintenant et, si j’ai la flemme, faut qu’j’pense aux autres (han)
Va t’faire, tu m’ralentis, j’ai trop de carrières à mettre à sec avant la nuit
Gros, j’ai la famille, j’ai mon cadet, j’ai mon paquet à mettre à l’abri (oh)
C’est sûr, tu vois, j’veux dire (han), en chemin, j’ai le blues du péon
Sa mère, j’peux pas mentir mais, qu’les miens galèrent, c’est pas possible

Que les miens galèrent, c’est pas possible, j’subis la pression, j’ai mal au bide
Tous les jours, j’m’entraîne, c’est Shaolin, j’suis pas prêt d’redev’nir anonyme
Et j’fais que d’creuser, j’fais que d’creuser, j’trouve des pépites et des squelettes
J’ai dû mourir, j’ai dû renaître, j’ai pris l’poison pour le remède, han

Transformer les “J’aime” en gemmes (gemmes), transformer les “J’aime” en gemmes (gemmes)
Transformer les “J’aime” en gemmes (gemmes), transformer les “J’aime” en gemmes (gemmes)
Transforme tes chaînes en fer (oh), fais-en des chaînes en gemmes (ice)
Même enchaîné, j’enchaîne (oh), même enchaîné, j’enchaîne
Prêt, péon, prêt, péon, péon, péon, prêt (péon, prêt)
Prêt, péon, prêt, péon (péon, prêt), prêt, prêt
Prêt, péon, prêt, péon, péon, péon, prêt, prêt
Prêt, péon, prêt, péon (péon), péon, prêt

Plus j’gagne et plus j’ai peur de perdre, plus j’gagne et plus j’ai d’chances de perdre
J’mets toute la pression sur moi-même, j’tape dans les somnifères de ma mère
J’lis tes commentaires et j’m’inquiète, j’suis rassuré quand j’vois ta tête (Ah)
Ne m’d’mande pas mon avis si tu t’énerves quand j’dis qu’c’est d’la merde
J’suis né sur Internet, j’mourrai sur Internet, j’fais l’argent d’Internet, j’suis la pute d’Internet
Internet, Internet, Internet, j’en peux plus d’vivre à travers c’putain d’Internet
Méchant comme Internet, grandir sur Internet, chanter du Michael après Leaving Neverland
J’suis pas dans l’game, j’suis seulement dans les paramètres, j’suis l’genre de pote qui fait pas tourner la manette
J’suis dans les stratagèmes, j’suis l’prince de Machiavel
J’suis la bête à trois têtes, j’suis jamais rassasié, tous les jours, j’me dis : “Demain, j’arrête”
Quand c’est les autres, tu fais monter la mayonnaise, quand ça s’ra toi dans la sauce, tu feras moins les chefs
C’est bien, t’es seul dans un jet, percer, c’est rien si personne te respecte
Si ta meuf t’aime pour c’que t’es, reste avec, si elle t’aime parce qu’elle a vu des paillettes
T’as plus qu’à prier qu’elle croise jamais Drake ou, vu qu’c’est une pute, n’importe quel mec (mec)
Face à la réalité, il a fallu repenser tous mes rêves
Tout c’qui les intéresse, c’est des montages de leurs vacances sur de l’EDM
Personne veut rester derrière, personne veut jouer les choristes, être anecdotique
J’essaye de dire des vrais trucs, tout c’qu’ils veulent entendre, c’est des gossips (gossips)
Pour donner la vie, faut jouir, ça doit vouloir dire “profite”
Marre de rendre glamour des trucs toxiques, besoin d’nouveaux kiffs quand l’système dépasse la logique (Logique)

Transformer les “J’aime” en gemmes (gemmes), transformer les “J’aime” en gemmes (gemmes)
Transformer les “J’aime” en gemmes (gemmes), transformer les “J’aime” en gemmes (gemmes)
Transforme tes chaînes en fer (oh), fais-en des chaînes en gemmes (ice)
Même enchaîné, j’enchaîne (oh), même enchaîné, j’enchaîne
Prêt, péon, prêt, péon, péon, péon, prêt (péon, prêt)
Prêt, péon, prêt, péon (péon, prêt), prêt, prêt
Prêt, péon, prêt, péon, péon, péon, prêt, prêt
Prêt, péon, prêt, péon (péon), péon, prêt

Peon Song Video